Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 10:24

j'ai achevé hier le livre de Arsène Tchakarian les francs tireurs de l'affiche rouge.

c'est évidemment un document historique. loin de moi l'idée de remettre en question le travail minutieux  ni même la participation héroïque de l'auteur aux évènements qu'il relate, mais je reste sur mon impression de gène diffuse et mal définie. comme si je sentais quelques arrangements avec l'histoire, quelques arrangements avec sa participation... que sais-je?


je vais tacher de lire très vite le livre de Holban testament,(il écrit lui aussi sur les FTP MOI de la région parisienne, mais en s'opposant vigoureusement à la version de Tchakarian, mais lui n'est plus en vie...) pour comprendre la encore sans me laisser "berner" par le coté "dernier témoin qui détient la vérité" 

je sais d'une part que l'on arrange toujours ses souvenirs pour paraitre meilleurs que l'on est, c'est tout bêtement humain, mais aussi , que la mémoire est faillible, voire sélective, on a tous tendance à éliminer, faire le tri , entre ce qui nous arrange, ce que l'on a compris ou pas dans les évènements. et c'est bien pourquoi il faut recouper les informations ne pas prendre pour argent comptant ce qui est écrit même par un ex FTP qui jure que c'est la vérité.


ce qui m'avait gêné d'ailleurs lors de notre entretien, c'est justement cet argument  là qu'il revendiquait haut et fort, d'être le dernier témoin encore vivant (donc sans plus de contradicteur dans les pattes) et que c'était LA vérité.

il n'y a pas UNE vérité, car de chaque point de vue, nous ne percevons pas les même choses. 


selon Tchakarian, les FTP n'ont commencé leurs actions qu'en mars 43, ce qui est faux. les FTP ont commencé à être actif bien avant, déjà en 42, il y eu des déraillements, des attentats anti allemands...des parutions de journaux clandestins en informe la population dès janvier 42.

si Tchakarian écrit cela , n'est -ce pas parce  que ni lui ni Manouchian n'étaient de ceux là avant mars 43? personne ne le leur reproche d'ailleurs! alors pourquoi nier ces actions antérieures???? est ce un sentiment de culpabilités???


il ne parle pas non plus d'après novembre 43. comme si tout c'était arrêté après les arrestations des compagnons de Manouchian???

la résistance a forcément continué! et je sais que ma grand mère fut FTP MOI jusqu'à la libération de DIJON en 44! 


une chose qui me gène aussi. quand il parle des traitres, car bien sûre il y en eut! et bien ils sont de toutes les autres nationalités des FTP MOI sauf Arméniens! c'est surprenant! je n'ai rien contre les arméniens, mais je suppose tout de même que comme tous les peuples de la terres ils ont leurs brebis galeuses! pourquoi évite t il de les citer?


quand aux femmes elles ont la portion congrue dans le récit de Tchakarian. je sais que ma grand mère appris à fabriquer des explosifs, qu'elle usa d'une arme contre un allemand, qu'elle participa à des déraillements...elle n'était pas seulement agent de liaison. je ne veux néanmoins pas nier l'importance et la dangerosité de ce rôle, mais souligner qu'elles n'étaient pas cantonnée à des rôles subalternes, et anonymes. cf l'excellent livre de ANIA FRANCOS il était des femmes dans la Résistance . et les nombreux témoignages de femmes plus ou moins connues ou reconnues, telles Lucie Aubrac, Lise London...


ma conscience est en éveil, je sais que j'ai encore tant à apprendre, je ne souhaite pas donner des leçons de Résistance à quiconque, je me contente de donner mon avis, cela ne plaira pas à tout le monde, mais vous pourrez me laisser des commentaires...n'est ce pas?







Partager cet article

Repost 0

commentaires

Elisabeth de Hautségur 06/11/2009 16:57


Chère Nadianne,
Tout me porte à penser qu'il y eut des FTP dès l'armistice, même si le pacte germano-soviétique n'était pas rompu. Ils ne s'appelaient peut-être pas FTP. Rol Tanguy qui a participé à la libération
de Paris était FTP en 1945. La documentation est facile à trouver pour Rol Tanguy. Je ne crois pas trop aux traitres. Je pense que la peur a pu faire craquer des résistants de toutes origines. Jean
Moulin et d'autres avaient du cyanure sur eux pour ne pas donner les noms du réseau sous la torture.
Genevière Antonioz de Gaulle était résistante et fut déportée. J'ai connu une femme qui fut très active dans la résistance, plutôt chez les FFI.
A propos d'appellations, qui prouve que certains n'ont pas eu une action masquée pour être moins repérables qu'en tant que membres de réseaux connus? Je croyais que les sigles FTP et FFI étaient
tardifs dans l'aventure de la résistance.
Un traitre doit avoir un mobile, et les boches n'étaient pas sympas même pour des traitres....
Pour la part réelle des membres du réseau, ne peux-tu pas entrer en contact avec des descendants des FTP?
Le livre que tu veux lire te donnera un autre angle de vue.
Mon père était FFI mais n'en parle pas.
Continue tes recherches.
Au fait, il y a une association fondée par la famille de Leclerc dans le but de garder la mémoire des faits. Leclerc entra à Paris en commandant des FFI et des FTP. Sa petite fille s'occupe de
l'association. Je l'avais rencontrée. Ils ont sûrement beaucoup d'informations.
Par les documents présents aux Invalides, il peut y avoir des choses qui t'intéressent.
A bientôt. Elisabeth.


Qui Je Suis?

  • : Le blog de nadianne
  • Le blog de nadianne
  • : des réflexions sur mes lectures , la vie, mes recherches biographiques sur mes grand-parents...ma passion de l'Histoire contemporaine, mais aussi médiévale...lisez, vous verrez!
  • Contact

Recherche