Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 17:01

show_image.jpg
voilà, jean Ferra est mort et c'est un grand moment de solitude et de silence interieur...
comment dire cela? il y a des personnages publiques qui s'invitent dans notre existence de façon si intense qu'on les adopte comme une part de soi même. alors quand la réalité reviens heurter nos illusions, on se rend compte que nous ne sommes que mortels, et qu'en plus, ces hommes et ses femmes ne nous appartiennent pas. ils ont leur vie et leur trépas loin de nous, sans nous. Jean Ferrat, faisait parti intégrante de ma culture musicale, familiale, politique, amicale...je me sentait être sa fille ou sa petite fille, je me sentais appartenir à son système d'idées, de ressentie. j'aimais ennormément l'harmonie qu'il mettait sur les vers d'Aragon, sur ses propres vers aussi d'ailleurs.
j'aimais son village d'Entraigues que j'avais eu la chance de découvrir il y a quelques années. à l'époque je ne m'étais pas encore essayée à l'aquarelle, mais j'avais photographié quelques ruelles quelques clairs obscures dans les vieilles pierres qui m'avaient touchées. je me sens orpheline de coeur. j'ai appris à chanter avec lui aussi, à trouver les accords sur ma guitarre pour chanter à l'homme de ma vie "que serais-je sans toi" il me manque déjà!

Batiment_fronton_200.jpg

ma visiste au cdjc (centre de documentation juive contemporaine) de Paris:

j'étais accompagnée de ma fille. j'avais toutes les références avec moi, je n'ai eu qu'à demander pour avoir accès à ces microfilm .
je dois dire que c'est effrayant toute cette méticulosité allemande à organiser la mort d'hommes et de femmes ! tout est notifié, enregistré, dactylographié en plusieurs exemplaires, classé, répertorié... une administration sans état d'âme , pour envoyer des hommes à la mort.
songez qu'il existe même un registre où sont notées les heures d'excécution en face de chaque nom !
il y a plusieurs textes auxquels , pour le moment je n'ai pas accès, car je ne lit pas l'allemand. mais une amie c'est proposé de m'aider à traduire.
le travail sera surement fastidieux car la lisibilité n'est pas excellente, mais j'espère au moins avoir un sens général pour pouvoir l'exploiter .


turner-rss.jpg
les tableaux de Turner

il y a au grand palais à Paris, une expo : Turner et ses peintres.
c'est un comparatif des peintres qui ont inflencé Turner tout au long de sa vie avec des peintres contemporains qu'il admirait.
ce qui est remarquable chez Turner, c'est cette fascination pour l'expression de la lumière.  on sent une recherche permanente dans ce sens, ainsi que le feu des sentiments , la recherche de ce qui deviendra bien plus tard un mouvement pictural avec les impressionnistes. il cherche à suggerer une impression fugace et légère comme un souffle de brise matinale, ou la violence plus sombre d'une tempête en pleine mer, ou l'éblouissement que produit une jeune fille que l'on surpernd à ouvrir son volet le matin...c'est tout simplement génial! et pourtant on sent bien qu'il n'excellait pas dans le détail, comme certains de ses contemporain, lui voulait montrer ce que l'on peut ressentir devant un magnifique coucher de soleil, ou l'éblouissement des reflets dans l'eau. j'ai adoré! (je pense que cela se lit un peu ici) le seul regret, c'est le monde ! et la difficulté d'être pleinement et sereinement dans la contemplation.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Didier 15/03/2010 19:47


Bonsoir Nadianne
je suis venue par le blog d'Elisabeth
je suis aquarelliste et j'adore William Turner
je découvre votre blog et j'en suis heureux
bonne soirée
amitiés
Didier


nadianne 16/03/2010 08:58


merci , j'ai seulement regrété à l'expo de Turner, de ne voir exposé que des toiles, et non ses aquarelles, en particulier les vénitiennes qui parait ils sont une pure merveille!  je ne les ai
vue qu'à la télévision dans une emission sur arte . je m'en serai bien inspiré pour mes propres travaux d'aquarelliste amateur...


Elisabeth de Hautségur 15/03/2010 18:18


Chère Nadianne,
Trois thèmes bien différents. Oui, tu sais transmettre la lumière que tu as aimée chez Turner. Il est paru des numéros de revues d'art, des suppléments d'autres journeaux avec de bonnes
reproductions de tableaux.
La précision nazie me révulse : je savais ce que tu as vu. J'ai fait un peu d'allemand. As-tu trouvé des éléments sur ta famille?
Je vais t'étonner, mais je ne connaissais que de nom Jean Ferrat. Nous n'avions droit qu'à la musique classique chez mes parents.
Depuis combien d'années as-tu commencé l'aquarelle et avec quelles bases ( des livres, un professeur, autre?). J'aime beaucoup ton blog.
Nous ne nous sommes pas rencontrées et pourtant tu m'es proche, très proche.
Je t'embrasse de tout coeur. Elisabeth.


nadianne 16/03/2010 09:05



oui j'ai trouvé plusieurs doc sur l'excécution des 46 otages du 21 septembre 42 dont mon grand père. il fut fusillé à 11h parmis les derniers. j'ai su aussi qu'il ne devait pas être juif, selon
la documentaliste du cdjc.


j'ai commencé l'aquarelle il y a une 10 aine d'années, mon professeur était ma grand mère, à qui je soumettais mes oeuvres pour une critique constructive et riche d'enseinements. je n'ai jamis
peint à ses coté sinon quand j'étais petite, mais elle m'offrais ses propres aquarelles ainsi que ses conseils sur sa technique, et celles des grand peintres. je me souviens d'une visite au
Louvre en sa compagnie, je devais avoir 12 ans, elle m'expliquait les oeuvres et au fur et à mesure de la visite, quelques visiteurs nous suivaient pour écouter... avec nos vies si différentes,
je me sens aussi proche de toi,


biz



Qui Je Suis?

  • : Le blog de nadianne
  • Le blog de nadianne
  • : des réflexions sur mes lectures , la vie, mes recherches biographiques sur mes grand-parents...ma passion de l'Histoire contemporaine, mais aussi médiévale...lisez, vous verrez!
  • Contact

Recherche