Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 14:41

livre-de-couderc.jpgBonjour,

Je lis souvent et beaucoup.  Souvent des livres en rapport avec l'Histoire, mais pas que.

Dernièrement j'ai commencé à lire le livre de Frederic Courerc.

Cela se passe en Champagne, durant la dernière guerre mondiale.  À priori, cela me semblait intéressant, mais une chose me gène dans le style, dans le fil du récit, c'est l'absence de fluidité. On ressent en permanence le désir de l'auteur de nous faire des démonstrations de sa documentation, certes importante, mais souvent fastidieuse.

Je m'explique, la jeune Véra, l'héroïne, est l'héritière d'une maison de Champagne. Alors à tout bout de champs, il nous décrit les étapes de vinification, les histoires des maisons de champagne... je trouve ça pénible, même si l'on en tire un enseignement, une connaissance, ça ne fait pas avancer le roman, ça alourdi le texte, et ça nous donne l’impression d’assister à une démonstration de savoir, comme un prof dans le civil qui ne peut s’empêcher de vous faire des cours sur tout.  

Et ce n’est pas valable que sur le vin, mais sur l’histoire de la champagne, de l’occupation…

Je suis attristée de cela car j’aime lire, j’aime apprendre, mais là, je me sens agacée au bout de quelques pages. Je n’arrive pas à en lire plus que 2 ou 3 d’affilées. Alors que d’habitude je suis une boulimique de lecture.  Bref, si l’on veut le lire comme un document sur l’histoire de la Champagne en temps de guerre, c’est très documenté, mais le roman n’est pas assez travaillé, en particuliers les personnages.

 Parfois, sous prétexte d’un dialogue entre deux personnages, il fait son petit cours de connaissances sur le sujet, et on a l’impression que c’est surfait, et qu’en plus, les personnages ne sont plus important, ils  sont là pour permettre à l’auteur de ramener sa science, on ne les sent pas authentiques….  Un exemple : à un moment, il y a un dialogue entre Véra et Marcel son maitre de chais, ils discutent des compatriotes qui s’engagent contre l’occupation, mais il semblerait que les personnages soit au courant de tant de choses , alors qu’à l’époque tout était secret, dangers… l’auteur à voulu encore une fois dire trop d’info qu’il a rassemblées dans la bouche de personnages qui n’avait pourtant pas ni les moyens ni le temps de s’intéresser à tout ça aussi précisément.

Je suis sévère, je m’en rends compte, mais j’aime tellement les livres bien construit, que ça m’agace quand cela n’est pas bien fait, et surtout si le sujet lui-même m’intéresse, comme ici la période de la seconde guerre mondiale. En écrivant cela, je me demande si moi-même, je ne serai pas tentée de rependre dans les lignes que j’écris les connaissances acquises après de longues et fastidieuses lectures, tentée de montrer que je maitrise le sujet, témoigner de mes connaissances…  si cela arrive, j’espère que l’on osera me le dire…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Je Suis?

  • : Le blog de nadianne
  • Le blog de nadianne
  • : des réflexions sur mes lectures , la vie, mes recherches biographiques sur mes grand-parents...ma passion de l'Histoire contemporaine, mais aussi médiévale...lisez, vous verrez!
  • Contact

Recherche