Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 15:00

il faut bien le reconnaître, je n'y crois pas aux fantômes, trop cartésienne pour ça...encore que...

par 2 fois, j'ai eu à faire avec le fantôme de ma mère.

peu de temps après son décès, il y a de cela 15 ans bientôt, je voulais transcrire son dernier journal de bord, journal qu'elle teint tant bien que mal durant sa maladie, un vilain crabe qui lui grignotait le cerveau. Mon but était de le partager avec la famille proche. Tout en tapant péniblement à l'époque, sur un vieil ordinateur, les mots de ma mère, je pleurais à chaudes larmes, désespérée de cette perte immense.

J'enregistrais ma progression sur une disquette (on voit à ce détail que le temps a passé..)et en même temps que je retranscrivais, je me permettais, en marge ,quelques précisions en italique, sur la situation et les évènements. En particulier lors d'une de mes visites à l'hôpital, elle m'accusa fort injustement d'avoir fomenté une rencontre forcée avec mon père dont elle était divorcée. cette accusation me fit beaucoup de mal, je restais sans voix, au sens propre comme au figuré, aphonie totale durant 3 ou 4 jours! quand j'arrivais à ce passage de son journal, je me permis alors de rétablir la vérité. et au moment de sauvegarder mon travail de plusieurs heures, Patatras! la disquette bugue et n'enregistre rien, pire! elle reste inutilisable! impossible de lire les dizaines de pages déjà dactylographiées! 

j'en aurais hurlé!

si j'ai hurlé je crois. désespoir, colère, impuissance! rien ne restait et je ne me sentais pas le courage de tout reprendre du début! j'ai jeté la disquette, rangé le cahier jaune de ma mère et oublié l'incident.

néanmoins, me restait un petit doute...pourquoi la disquette bugua t elle à ce moment précis???

Plus récemment, je remet la main sur une lettre que je lui ai écrite mais jamais envoyée. j'y était très dure avec elle, en fait je répondais à une lettre qu'elle m'avait écrite où elle me reprochait une quantité de choses, sans se mettre à ma place une seule minute, ni voir dans le rétroviseur sa propre expérience.

bref, ma réponse, que  j'aurais voulu envoyer, je l'écrivis, est-ce un hasard??? le jour où on m'appela pour me dire qu'elle était tombée dans le coma, prémisse de sa maladie. je n'ai donc pas envoyé mon texte au vitriol!

mais en fait cette lettre disait beaucoup de moi, expliquait mes souffrances d'enfant face à cette maman trop absente. et j'ai voulu la transcrire ici, sur mon blog...alors que je l'avais presque achevée , la connexion internet c'est interrompue, envoyant dans les oubliettes du réseaux, mes mots de colère et de tristesse dans ma relation avec ma mère! 

pourquoi à ce moment là??? alors que 2 minutes plus tard, après avoir fait les tests de connexions, tout fonctionnait correctement???

les fantômes ont-ils la capacité de nous empécher de nous dévoiler, de révéler nos différents avec eux???

j'admet donc, contraite et forcée par ces 2 faits étranges,  que les connexions informatiques peuvent être visitées par nos fantômes et réguler nos maux/mots si la souffrances qu'ils engendrent sont plus grandes que l'intérêts à la publication.

au passage, histoire de...salut maman ! 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Elisabeth de Hautségur 04/03/2011 16:13



Fantôme ou Horlà ? Un cleptomane a piqué mes papiers d'identité. Il me semble entendre dans ce que tu écris une sage prudence sur l'effet de nos mots/maux qui jetés sur la toile peuvent être
blessants ou nocifs. Avons-nous peur que nos blogs soient lus par des proches qui soient choqués d'être sur la toile? Pour ma part, j'aimerais bien  les protéger des mes propos maladroits.
De rature en rature, le cahier du journalier est infiniment moins dangereux. En te lisant, j'entends l'amour que tu éprouves pour ta mère. J'espère avoir aussi bien traitée la mienne car je suis
un peu confuse d'avoir utilisé la toile pour exprimer ce que je ressentais. Je ne sais rien sur ton père. Mystère. J'entends ta blessure d'avoir été mal comprise au sujet de ce qui opposait tes
parents. Quel enfant peut entendre ceci sans tomber en catatonie?



Tricôtine 19/02/2011 18:02



je clique pour t' accepter dans la communauté des croqueurs de mots, il faut savoir qu'il y a un cercle soudé dans cette communauté, qui s'est extrêmement agrandie depuis quelques mois!
notre but est le partage des mots, des poésies, il y a un défi d'écriture tous les 15 jours, tous les jeudis c'est poésie à thème imposé ou libre, personne n'est obligé de participer à ces défis,
mais c'est le meilleur moyen d'être lu, il y a de gros échanges,  voilà tu connais les règles,  il y a des croqueurs de mots de toute sorte dans une ambiance bon enfant
!! bienvenue!  Bonne route avec nous !
Tricôtine
Une fois publiés sur la communauté tes articles apparaitront (ce n'est pas instantané sur la page www.over-blog.com/com-1114066033/CROQUEURS_DE_MOTS.html


PS :  toutes les infos concernant la communauté , les défis (comment participer, planning, et infos programmation) sont  sur le blog de la communauté www.croqueurs-de-mots.over-blog.com
si besoin tu peux  me contacter sur www.tricots-malins.over-blog.com



marilo pilene 16/02/2011 20:49



Etrange en effet ... Je viens déjà de t'écrire un commentaire ... qui lui aussi n'apparaitra pas ... non pas à cause d'un fantome mais ma propre main qui, tant mon esprit avait été emporté par
l'émotion de ton témoignage, avait cliquer sur "fermer" au lieu de "publier"... Stupide coïncidence ou pas ? Nous ne saurons jamais ! N'empêche que ça m'a fait sourire et j'ai eu envie que tu
partages cela aussi ! Pas facile de se passer de ces mamans ! Moi, depuis 20 mois et 1 jour je lui parle tous les jours, ou presque, ... et elle me répond ! ... Enfin ... il me plait de le croire
!


Tout plein de bises virtuelles en attendant de te les faire en vrai !



Elisabeth de Hautségur 16/02/2011 17:08



Ô Nadianne, je suis bouleversée, en larmes ce qui est rare chez moi. Rédiger cette lettre non envoyée peut-elle être nuisible à quelqu'un, auquel cas tu peux la transformer en un épisode de
nouvelle. Je t'avoue avoir esquinté ma mère dans un manuscrit non publiable pour cette raison. J'en avais fait une duchesse snob méprisant la famille de mon père : tout est exact hormis le titre
puisqu'elle n'était que baronne. Nous avons dû porter un double bind identitaire. Un de mes frères à implosé. Pardon, je craque en sanglots. Je t'embrasse de tout coeur.Elisabeth.



Qui Je Suis?

  • : Le blog de nadianne
  • Le blog de nadianne
  • : des réflexions sur mes lectures , la vie, mes recherches biographiques sur mes grand-parents...ma passion de l'Histoire contemporaine, mais aussi médiévale...lisez, vous verrez!
  • Contact

Recherche