Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 15:02

hier, j'avais ma journée, alors plutot que de tourner en rond ou de m'atteller à des tâches pas drôle que je reporte de jours en jours , j'ai préféré en profiter pour aller à la BDIC; il me faut 2h de transport pour y arriver, mais qu'à cela ne tienne, je suis tellement récompensée d'y être, que ce désagrément s'oublie vite.

sur place on peut avoir accès à une documentation impressionnante soit sous forme microfilmé, soit documentaire, soit audiovisuel...
j'avais prévue de voir plusieurs documents audiovisuel, comme le film de Irène Tenéze : le 14 juillet 1939
un film sur le camps de Gurs par où son père passa au retour d'espagne dans les rang des combatants républicains. c'est à la fois un film touchant d'une fille à son père, comme un hommage, elle retrace l'itinéraire de cet homme engagé et convaincu de la justesse de sa cause. et c'est aussi un film documentaire sur les conditions d'internement dans ce camp, les rapports entre ces hommes de toutes conditions et de nombreuses nationalités , regroupés en îlots et en baraques selon des critères de nationalité. le père d'Irène était dans l'îlot C, mon grand père était dans l'îlot G. ce film raconte aussi l'état d'esprit des brigadistes, la façon dont ils s'organisent pour rester actifs, militants, altruites, en créant des baraques culturelles, en instaurant des réunions politiques, des cours d'alphabétisation, des cours de gymnastique d'ensemble... et l'espoir , le courage, la volonté que la société change, que la démocratie triomphe...
puis j'ai vu un autre film: " levés avant l'aube", autrement plus engagé, tout à l'honneur des communistes engagés dans le combat contre le fascisme, au coté de la république espagnole. il est décrit dans un langage dithyrambique les valeurs de courage et d'abnégation des volontaires français et étrangers venus défendre la république contre franco et ses sbires fascistes. les images d'archives sont très fournies et précises, le ton s'il est pompeux, remet en mémoire la pensée de l'époque, les conceptions un peu dichotomique de la pensé de l'époque, soit l'on est rouge, soit on est fasciste...un peu simpliste mais dans le discourt du commentateur il n'y a pas de nuance. mais ça me va , j'ai besoin de comprendre aussi comment on pouvait s'engager avec autant de force dans des combats aussi perdus d'avance à première vue! la force morale de ces homme cette solidarité, cette humanisme jusqu'au boutiste me fascine!

la dame qui s'occupe de la documentationaudiovisuelle est particulièrement sympathique, si bien que nous avons discuté un peu du sujet de mes recherches, et elle m'a indiqué que a BDIC possèdait un fond de photographies de la brigade Dombrowski , la brigade des polonais. j'y ai jeté un oeil dans l'espoir de reconnaitre la  silouhette de mon grand père, mais je n'ai pas eu cette chance, ou en tout cas s'il y était , je ne l'ai pas reconnu. par contre je pense qu'une des photo que je possède de lui a peut être été prise au même endroit??? sous des oliviers , des hommes qui se font photographier 4 par 4.  na-fronci-ebra-lipiec-1938--stanislas-OBODA-au-dessus-de-la.jpgla croix désigne mon grand père. dans la collection de photo de la bdic il existe une série de photo d'homme qui pourrait avoir été prise le même jour.
...
à suivre..

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Elisabeth de Hautségur 29/01/2010 18:15


Chère Nadianne,
L'amie de ta famille a-t-elle pu exprimer ce qu'elle avait vu, vécu? Comment a-t-elle pu s'échapper?
Dans une librairie de mon quartier, j'ai vu un livre ayant pour titre : " l'affiche rouge". J'en ignore l'intérêt et la valeur. J'ai pensé à toi. J'ai hésité devant un livre en poche au sujet de ce
que savaient les allemands. Il s'avait les camps d'extermination," d'éradication" aurait dit Hitler mais le livre ne m'a pas donné le mot allemand correspondant à " éradication". Je pense que l'on
peut le trouver dans les discours d'Hitler, de Goebbels. J'ai un autre livre de poche non encore lu mais qui passe pour intéressant. Il est le tourment d'un officier de La Wermacht (se pronnonce
vermart, ch étant "r"). Il s'appelle Von Kageneck.
Je me demande si ce n'est pas notre génération qui doit évaluer ce qui était connu, Hitler ayant tout écrit dans Mein Kampf, s'étant attaqué aux juifs allemands. Il semble avoir agi en délirant,
assimilant les juifs à Judas (le type qui vend le christ aux romains), mais Judas est un archétype de la lâcheté humaine, et d'un désespoir sans nom puisqu'il se suicide après avoir rencu l'argent
donné pour la délation. En exégèse, il est vu comme archétype, comme un aspect de notre part d'ombre, et non comme un juif déicide ce qu'Hitler a dit au milieu de toutes les horreurs qu'il
prononça.
Cherchons encore A bientôt. Je t'embrasse. Elisabeth.
PS : Etty Hillesum dont une partie des écrits sont publiées a été déportée à Auswitsh


nadianne 16/03/2010 09:20



oui, elle s'appellait Pelagia Lewinskaia. elle s'échappa en se cachant dans un train de linge confisqué sur les prisonniers gazés et sauta d'un pont dans une rivière alors qu'elle ne savait pas
nager...


le livre l'affiche rouge de benoit rayski est une imposture, il m'a mise très mal à l'aise. il y fait un paralèle entre la situation en Israêl et en France sous l'occupation , je trouve ça
tellement absurde!  la france était occupée et sous la botte nazie alors qu'Israël occupe la Palestine! et de dénoncer les bombes palestiniennes comme une oppréssion à mettre en paralèle
avec l'oppression nazie!!! c'est oublier un peu vite que les résistants FTP MOI étaient traité de terroristes eux aussi! que les méthodes Palestinienne soient meutrières j'en conviens, personne
ne mérite de mourir sous une bombe que l'on soit juif ou palestinien!


en bref, je ne te le conseil pas



Elisabeth de Hautségur 27/01/2010 21:09


Oui, je crois qu'il faut songer à l'enthousiasme de jeunes gens qui se sont engagés à fond, et des positions politiques tranchées.
Je lis des choses intéressantes sur St Exupéry, sur sa place dans la résistance. Le dossier n'est pas totalement clair : une partie des archives sont encore dans des familles qui refusent de les
montrer. Il semblerait que St Ex ait découvert la valeur de Ch de Gaulle après une rencontre et que Ch de Gaulle ait apprécié St Ex dont les livres étaient interdits par le gouvernement de
Vichy.
Il y a soixante cinq ans, aujourd'hui, que les russes ont libéré Auswitsh. Forte émotion. Elisabeth.


nadianne 29/01/2010 15:53


en effet mon âme était en plogne à oswiecim ne nom polonais de Auschwitz, une amie de la famille s'en évada après 20 mois passé dans cet enfer...


Qui Je Suis?

  • : Le blog de nadianne
  • Le blog de nadianne
  • : des réflexions sur mes lectures , la vie, mes recherches biographiques sur mes grand-parents...ma passion de l'Histoire contemporaine, mais aussi médiévale...lisez, vous verrez!
  • Contact

Recherche