Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 14:45

 

 

numerisation0002.jpg

 

une amie virtuelle écrit des lettres à sa mère, et ce jourd'hui, je me sens moi même en communion avec la mienne: Nadia.

elle avait le sourire lumineux, la tendresse affleurant, et une énergie impressionnante, quelle partageait allègrement et généreusement avec tous ceux qui s'y frottait.

 

ma petit maman, comme tu me manques! j'aimerai tant te montrer ce que je deviens, que ta fierté d'être ma mère me réconforte encore. parfois j'ai douté de toi, parce qu'en moi le désire de ne t'avoir que pour moi me rendais si jalouse de ce que tu distribuais aux autres, qu'il me semblais que je n'avais que les miettes.  il n'en étais rien. mais comme l'on peut être exclusif avec ses parents!

à toi je pouvais tout dire ou presque, au grand désarroi de mon zom lui si pudique. à toi j'avais envie de montrer mes oeuvres, mes réalisations, ma progression, avant tout les autres. je savais que tu ne serais pas objective, mais qu'importe, ce que je désirai ce n'était pas un avis d'expert, c'est lire la fierté que tu avais de moi, ça me réconfortais, me donnais la force de tout affronter. même si , parfois, tu en faisais des tonnes!

il y a 14 ans, il faisait gris ce matin là, nous nous attendions à ce coup de fil de l'hopital, mais ce fut quand même un coup de poignard dans le coeur. on n'est jamais soulagé que ça s'arrête même si l'on connait l'issue inévitable. j'ai eu pendant quelques jours qui ont suivie, l'impression que je n'habitais plus mon corps. que je ne touchais plus le sol, comme un flottement hors de moi même. je ne réalisais pas . c'est fini? c'est pas possible il me reste tant à lui dire encore, et elle va louper toute l'enfance de mes enfants, elle ne connaitra pas les enfants de mon frère, c'est pas juste!!! je l'a voyait  si fière si complice déjà avec mes enfants, une grand mère de rêve pour eux, toujours partantes pour une balade, pour s'allonger dans l'herbe et faire des galipettes, ou observer les étoiles, quitte à se faire bouffer par les moustiques et rentrer enrhumée (les nuits picardes sont fraiches et humides même en été)

ce matin là, en nous rendant à l'hopital, la forêt de Chantilly était dans ses plus beaux atours, tous les arbres s'étaient donnés le mots pour me rendre son départ lumineux. même la lune à fait un clin d'oeil au soleil, il y eu une éclipse. 

ce matin là un monde s'écroulait. une page lourde de sens se tournait pour me laisser pantoise au bord du chemin.

il m'en a fallu du temps pour remonter cette côte, l'ai-je gravit en entier? j'en doute parfois, surtout qu'en s'en vient l'automne et ces dates funeste: sa mort, celle de ma grand mère et son anniversaire... 12 octobre, 23 octobre, 7 novembre.

tant que ma grand mère fut en vit, je l'appelais le 12 octobre et le 7 novembre, nous parlions de la vie, de nos émotions. aujourd'hui je me sens bien seule dans ces anniversaires qui me crèvent le coeur.

 


 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

pascale 21/04/2011 18:38



je suis très émue de ce que j'ai lu et vu sur le blog. Tes aquarelles de portes sont très belles. Les pochoirs sur le mur de ton manoir très beau, il te faudrait une belle tenture, à Ecouen il y
en a de très belles.... je plaisante. J'espère que cette passion pour le moyen-âge te montre ce que l'école ne nous a pas montré de ces époques car il y a plusieurs époques très differentes. beau
boulot tu peux être fière de toi. biz Pascale



nadianne 25/04/2011 14:43



merci Pascale, en effet, je n'étais pas très intéressée par l'histoire à l'école, on passait trop vite sur la vie quotidienne des gens et trop de temps sur les guerres et les massacres...mais
j'ai toujours aimé l'architecture...un héritage sans doute génétique de Nadia...chaque fois que je visite une ville j'ai le nez en l'air pour voir les petits détails architecturaux, et
éventuellement les peindre sino les photographier, ou m'en régaler les mirettes tout simplement. j'aime par dessus tout l'Histoire médiévale et celle beaucoup plus contemporaine de la dernière
guerre mondiale. en référence à l'histoire de mes grand parents maternel. mais il serait intéressant d'aller explorer l'histoire de notre grand mère Andréa et de Dominique son mari, il y aurait
encore de quoi faire un beau roman de ce coté là de la famille....je m'y atellerai plus tard...si j'ai le temps.


biz



coeur 28/01/2011 00:56



Bonsoir Marianne. Je vous découvre chaque fois un peu plus et je suis ravie. Vous devriez écrire! Avez-vous lu mes précédents messages? Je vous disais que je vous relirai avec plaisir... Votre
Maman doit vous suivre des plans de lumière où elle vit. Soyez sure qu'elle est près de vous dans les pas qui sont essentiels. Je vous embrasse tendrement. Je ne me rappelle pas où vous habitez?
A bientôt


katia Coeur



Elisabeth de Hautségur 13/01/2011 22:06



Chère Nadianne, je viens de te relire. Quelle mère ne serait pas bouleversée par cette confiance dont tu fais preuve? Ma mère nous a quittés, il y a six ans. Mon père est à bout de souffle. Nous
pensions que ma mère lui survivrait. J'ai beaucoup rêvé de ma mère mais cette étape semble franchie. J'avoue avoir pris un coup de vieux ces six dernières années, parce que dans ma famille, c'est
l'hécatombe, mais je revis avec un bébé dans les bras. Je fus si heureuse de prendre le jeune Christophe dans mes bras, cet adorable bébé de six mois qui mordait les oreilles de son lapin en
peluche en souffrant terriblement de ses dents qui voulaient pousser. Mon coeur de mère est connu de tous les enfants qui me côtoient et je crois que les jeunes générations permettent d'adoucir
le choc du départ de nos proches. Je t'embrasse de tout coeur. Elisabeth.



Elisabeth de Hautségur 05/11/2010 11:03



Merci pour ton appréciation sur mes épîtres. Elles ont un côté thérapeutique pour moi. J'en ai écrit une à Dieu , une à ma mère, et un article inquant comment se centrer et être ajusté puisque
j'avais des crises d'angoisse. Il se peut que je tente de publier une partie de ce blog : un choix d'articles.


Je t'ai laissé un message moins détaillé que je ne l'aurais souhaité sur ta cuisine médiévale qui me passionne, mais le téléphone devint intrusif. Tu dois te douter que je connais des monuments
historiques. Si tu as besoin de conseils, de suggestions te laisant libre, tu peux m'en parler. Pour ta cuisinnière, je n'ai pas visualisé ton rêve. Il existe des modèles qui sont dans le goût
d'un style rustique et qui, donc, ne dépareille pas dans un décor moyen-âgé. Je t'embrasse. Elisabeth.



Elisabeth de Hautségur 04/11/2010 22:54



Chère Nadianne, c'est bouleversant. Je suis heureuse que tu t'adresses à ta mère avec cette chaleureuse complicité, et j'entends ce flottement, cette sensation de sortir de ton corps. Ta mère est
partie le 12 octobre? La mienne le 12 novembre.


Je t'embrassede tout coeur. Elisabeth



nadianne 05/11/2010 10:32



j'ai voulu faire un peu comme toi, écrire à ma mère à travers le virtuel numérique...tes lettres aussi sont bouleversantes.



Qui Je Suis?

  • : Le blog de nadianne
  • Le blog de nadianne
  • : des réflexions sur mes lectures , la vie, mes recherches biographiques sur mes grand-parents...ma passion de l'Histoire contemporaine, mais aussi médiévale...lisez, vous verrez!
  • Contact

Recherche