Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 09:45

j'ai enfin remis la main sur le livre de Tchakarian! "les francs-tireurs de l'affiche rouge"! il était chez ma cousine C. ce livre était à ma mère, car il a été dédicacé pour elle. je me souviens de l'avoir feuilleté à cette époque et de me dire qu'un jour je le lirai ...il contient au centre des pages photographiques, dont l'une d'elle est celle de ma grand mère et de ma mère enfant, une très belle photo selon moi.


et puis, il a disparu de la bibliothèque. sans doute emprunté par un oncle, une tante...les livres ont l'habitude de circuler dans notre famille! 

 

la lecture est un héritage familial.

 

ma grand mère (toujours la même) était une insatiable lectrice, elle était capable de préférer acheter un beau livre plutôt qu'à manger...son appartement  en était plein!

 il fut même un temps où son couloir de hlm donc déjà pas très large d'origine, était occupé jusqu'au plafond, de rayonnages plus ou moins bien fixés...(ça c'est écroulé plusieurs fois) de livres de toutes tailles et de tous sujets.

Il y en avait jusque dans les toilettes minuscules, elles aussi ,où chaque nouveau visiteurs avait un recul de surprise, qui nous faisait beaucoup rire , quand il ouvrait la porte et voyait le pauvre espace qu'il  restait pour assouvir ses besoins naturels....

imaginez, comme dans certain dessin animés, où les murs semblent pencher vers vous, prêts à s'effondrer au moindre souffle, et bien vous êtes dans les toilettes de ma grand mère! ils étaient envahis de bouquins jusqu'au plafond! et si vous vouliez pour vous distraire du temps passé dans cet endroit, tirer sur l'un d'entre eux....c'était à vos risque et péril...car tout se tenait dans un équilibre précaire...il arriva à des imprudent de vouloir feuilleter  quelques documents et de soudain pousser des cris de terreurs car les piles déséquilibrées s'effondraient soudain sur l'opportun...

l'occasion de se tordre de rire, jusqu'à ce que l'on en soit, soi même, la victime suivante...! car dans une famille telle que celle ci, on ne peut raisonnablement pas résister à la tentation de poser ses yeux sur tous ces mots si adroitement posés à porté de main!


 ses livres circulaient de mains en mains, de yeux en yeux, entre ses enfants, petits enfants, amis, voisins...

parfois elle recherchait l'un d'eux et accusait l'un de ses enfant de ne pas lui avoir rendu, alors qu'il avait déjà été rendu, re-prêté et réemprunté plusieurs fois...on ne tenait bien évidemment pas de registre!

 

ma mère était pareil. nos livres ne prenaient pas la poussière longtemps dans la bibliothèque, souvent ouverts, feuilletés annotés et prêtés...si bien que cela ne m'étonne pas que le livre de Tchakarian de ma mère ce fut retrouvé entre les mains de ma cousine...

 

quel itinéraire a t il pris???par quelles mains est il passé? 


dans ma famille, souvent, nous n'achetions qu'un exemplaire en pensant à plusieurs personnes qui pourraient lire le même livre. je sais que pour l'auteur et ses royalties cela ne faisait pas ses affaires, mais il faut quand même savoir que dans le milieu ouvrier d'où je viens, la culture n'était pas toujours à portée de bourse, donc la solidarité prenait toute sa valeur dans le partage des richesses que nous possédions: les livres.

 

ma mère disait "prend un livre pour t'évader" ou "en lisant on ne s'ennuie jamais", je suppose qu'elle tenait ça de sa mère,et moi, en bonne héritière  j'ai transmis le même message à mes enfants, qui sont eux même de bons  lecteurs !

 

chez nous, dans ma famille, une maison sans un coin bibliothèque semblait inhabitée, voire inhospitalière. je me souvient de ma mère rentrant d'une visite à des gens qu'elle croyait cultivés, et avec qui elle éprouvait un sentiment d'infériorité , dire avec un tel mépris! "ils n'ont même pas de livres!"  sa perception des autres , surtout de ceux qui "pètent plus haut que leur derrière" dégringolait dans son estime si jamais ils ne lisaient pas. c'était comme un crime de lèse majesté! comment des gens qui se la jouent intello et méprisent la classe ouvrière soit disant inculte, qui ont les moyens d'acheter tous les livres qu'il veulent et qui n'en profitent pas!? elle était bien capable de ne plus les considérer comme fréquentable! 

 

de même, ma mère  adorait l'émission "apostrophe" de Bernard Pivot, alors qu'elle ne regardait jamais la télé par ailleurs, il y avait bien que lui pour la scotcher jusque tard dans la nuit devant le petit écran, avec un crayon et un bout de papier pour noter les titres et les noms d'auteurs.

 

tout ça pour vous dire que les livres sont ma drogue à moi aussi. il fut un temps ou manquant d'argent j'étais inscrite à 3 bibliothèques en même temps pour pouvoir survivre à mon addiction préférée.... mes enfants aussi d'ailleurs: mon fils ainé, à l'age de 9 ans fit un sondage dans sa classe pour savoir si ses camarades allaient à la bibliothèque du village d'à coté (bien pauvrement pourvue mais avec l'avantage d'être toute proche)...dans une classe de 28 enfants il était le seul ! et encore nous étions aussi inscrit à la médiathèque de la ville un peu plus loin !

 

nos bibliothèques familiales, entre oncles, tantes et cousins, se ressemblent néanmoins...souvent on y retrouve les même auteurs, les même terrains de prédilection...des romans bien sûr, des livres d'Histoire évidemment, des documents selon les hobby de chacun, mais particulièrement aussi des livres d'art, de musées ou d'expositions, du théâtre (en plus des livres il y a aussi une fibre artistique familiale...)tout à une place dans nos bibliothèques. 

surtout l'Histoire.

je ne suis pas la seule à être passionnée d'Histoire dans ma famille... les chats ne font pas des chiens! n'est ce pas?

alors pas étonnant que pour rechercher ce fameux livre je sois passée par un mail collectif à tous les membres de ma famille! il était forcément chez l'un de nous! pas manqué!

me reste à le lire, à l'annoter , le souligner... (je l'ai photocopié, n'en déplaise à l'éditeur et à l'auteur, car il n'est plus édité depuis longtemps) et après ça, il continuera son chemin itinérant de main en main et de yeux en yeux....la vie courante des livres de notre famille, somme toute!




Partager cet article

Repost 0

commentaires

coeur 01/03/2011 18:21



Superbe photo car superbe grand-mère... très moderne et si lumineuse... Gardez courage, un jour vos enfants liront...



nadianne 01/04/2011 10:57



oh mais mes enfants sont de bons lecteurs! je les ai bien éduqué...


 



Marie 29/01/2010 10:29


Je te lis avec émotion souriante...je vient également d'une famille de "liseurs", je dévore encore plusieurs livres par mois. Mais qu'ai-je donc fait pour être affligée d'une telle calamité? :
aucun de mes 3 enfants n'aime lire. J'en suis complètement désarçonnée et déçue; pas faute pourtant de leur répéter "prend un livre pour t'évader", "en lisant, on ne s'ennuie jamais"...:-)


nadianne 29/01/2010 15:49


triste destin d'une famille de liseur qui s'éteind....lol
moi je suis d'une nature sportive qui aimerai partager et parfois être poussée, et ya rien à faire ni le zom ni les zenfants n'ont le moindre atome de sport dans les veines, j'ai fait des
sédentaires! malheur!


Elisabeth de Hautségur 29/10/2009 11:28


Oui, la photo est très belle. J'ai vu des livres dans des WC d'amis et j'ai pensé qu'ils siégaient longtemps!!!!
Chez moi comme dans ma famille, il y a des livres partout mais pas dans les toilettes. Il y a plus de livres que d'étagères pour les contenir. Je ne sais pas si tu as entendu parler de Boulinier
(bd St Michel, je crois) à Paris. Des amis bibliophiles y ont trouvé des trésors.
Je ne peux pas vivre sans converser avec mes livres. Toi aussi, je pense.
A bientôt. Elisabeth.


Qui Je Suis?

  • : Le blog de nadianne
  • Le blog de nadianne
  • : des réflexions sur mes lectures , la vie, mes recherches biographiques sur mes grand-parents...ma passion de l'Histoire contemporaine, mais aussi médiévale...lisez, vous verrez!
  • Contact

Recherche