Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 14:04

j'ai fait ma lettre tout à l'heure, ça fait des années que j'y pense, mais que je ne me donne pas le temps d'écrire cette fameuse lettre. et puis aujourd'hui, j'étais dans ma voiture j'entendais Pascale Clark interviewer Amélie Nothomb désignée comme présidente du jury cette année. mais ce n'est même pas la personnalité de l'étonnante Amélie qui m'a décidée cette année. non, c'est l'envie de lire 10 romans et d'en choisir un. de donner mon mot à dire sur les bouquins qui enchantent ma vie. 

lire est une seconde nature, ça me remplie l'existence, me permet de rêver, de voyager, de m'instruire, d'imaginer....bref, j'aime lire. 

alors c'est décidé, j'ai fait ma lettre de motivation de la parfaite jury du livre inter. 

j'ai peu de chance d'être l'heureuse élue, je le sais, car ils reçoivent pas moins de 4000 candidatures et n'en retiennent que 24... mais bon, comme disait ma grand-mère et ma mère, "qui ne tente rien n'a rien, alors fonce!"

 j'ai donc écrit ceci:

" La lecture, chez moi, c’est une histoire de famille. Nous avons toujours croulé sous les livres, et ce, depuis trois générations au moins, et je vois avec bonheur que mes enfants aussi, aiment lire. Ma grand-mère maternelle, fut pour moi un modèle, elle s’intéressait à tout et à tous, et chez elle les murs étaient couvert de livres, jusque dans ses toilettes minuscules où les étagères touchaient le plafond et penchaient dangereusement vers le pauvre importun qui s’y introduisait…nous attendions toujours  avec un ravissement impatient  la réaction d’un invité ouvrant la porte des wc pour la première fois. Il ne fut pas rare, dans cet endroit, comme dans d’autre de son appartement, que les livres dégringolent dans un fracas feutré et sous les cris effrayé du malheureux qui avait été attiré par un auteur ou un titre alléchant ; il avait dû tirer sur l’ouvrage, entrainant avec lui tout l’édifice tenant par l’opération du saint esprit !

Les livres chez nous,  circulaient de mains en mains, d’yeux en yeux. On ne tenait pas de fichier des lecteurs mais souvent quand on offrait un livre à ma grand-mère, ou à quelqu’un de la tribu, on savait qu’il serait lu par de nombreux amateurs de lecture et bien souvent aussi par celui là même qui offrait le livre! Il fallait prendre son tour.

Mais revenons-en à moi, puisque c’est moi qui me présente au jury du livre inter.

Pour me présenter, je suis donc une femme de 47 ans, marié depuis 27 ans avec un homme plein de talents et de richesses intérieures, né en Kabylie (Algérie) avec qui nous avons eu 3 beaux enfants 

l’ainé  très brun de peau , les yeux et les cheveux noirs, 23 ans en juillet prochain, puis notre fille, une peau ambrée, aux yeux noisette et cheveux châtain, 18 ans, et enfin  le petite dernier 17 ans, à la peau claire, aux yeux bleus et cheveux châtain clair…il n’aurait pas fallu que nous en ayons d’autres, d’enfants, car ils auraient pu être transparent ! L’encre manquant de plus en plus !

A part être maman, j’exerce le métier de psychologue clinicienne en libéral. Un métier qui me plait par l’indépendance que j’ai, et par le contact avec les patients, très enrichissant. J’ose espérer que je parviens à en soulager quelques uns de leurs maux avec leurs mots et les miens.

A part être psy, je suis aussi peintre  aquarelliste de vacances… je n’ai jamais le temps hormis les temps de vacances pour peindre. Mais j’aime le calme et la contemplation que cela procure. Quand nous partons en vacances, je suis capable d’oublier l’ouvre boite, les draps, ou la trousse de toilette, mais jamais mes aquarelles ni mes livres de vacances.

Car à part être aquarelliste, je suis lectrice, et pas que de vacances.  J’aime lire des gros bouquins, épais, parce qu’ils me donneront du temps pour me plonger dans l’histoire, et que j’aurai le temps de m’attacher aux personnages… j’aime lire comme une assoiffée, ne pas m’arrêter, vivre dans l’univers de l’auteur durant les pages et les pages… quand un livre me prends, je ne le lâche plus, du lever au coucher du soleil, et même tard dans la nuit, à table au petit déjeuner, au cabinet entre deux patients, aux toilettes, dans le lit jusqu’à tomber de mes mains quand le sommeil me surprend, dans la queue aux caisses du super marché… je ne peux plus faire autrement que de lire . Et quand le point final est franchi, je me sens comme orpheline, parfois je ne peux me résoudre à ce que cela soit vraiment la fin, alors je relis quelques passages, souvent je reste un peu béate, dans un flottement entre ce deuil à faire de cet univers que je viens de quitter et  la vie qui m’entoure qui n’a rien suivie de mes émotions, de mes appréhensions pour les personnages, les situations qu’ils ont partagés avec moi !

A part lire, j’aime bricoler, restaurer des meubles, peindre des murs, faire de la déco, coudre des rideaux et parfois des vêtements. J’aime m’initier aux arts ou artisanats : le travail du cuir, du carton, la menuiserie, la tapisserie, la recherche et la confection de costumes …

Et à part bricoler, j’aime l’Histoire. Je ne suis pas une historienne, j’oublie souvent les dates, je confonds parfois les rois entre eux. Ce que j’aime dans l’Histoire, ce sont les gens, leur vie, leur parcours. Je me suis attelée à retracer l’histoire de mes grands-parents maternels, non pour une publication, mais pour transmettre aux petits enfants et arrières petits enfants, cette belle histoire mêlée d’Histoire entre un immigré polonais arrivé en France à 14ans et une petites jeune femme pleine de rêves et de bonté bousculée par l’Histoire. Ils furent Résistants, engagés jusqu’à la mort, l’un fut fusillé, et l’autre, ma fameuse grand-mère, engagée auprès de Manouchian, dans les FTP MOI de Paris.  Je l’écrit, par petit bout, souvent interrompue par les aléas de ma vie, parfois aussi ralentie par des incertitudes, l’envie d’être au plus proche de la vérité, et en même temps je romance, j’invente les blancs qui ne furent pas écrits.  Je suis en leur compagnie, et j’aime ça… c’est peut être pour cela que je suis si longue à mettre le point final à mon récit, rester en leur compagnie m’est précieux. Mais ceci est une autre histoire…

Lorsque je lis un roman, souvent, j’interromps la lecture quelques instant, aux moments les plus poignants, afin de ne pas aller trop vite, afin de préserver le suspens, ou simplement  savourer les mots, l’émoi aussi,  répéter dans ma tête les rebondissements, et  puis je reprends où j’en étais avec  une soif plus aiguisée encore.

J’aime donc lire. Malheureusement je reste une indécrottable faiseuse de fautes d’orthographes… c’est une tare qui m’a longtemps empêcher d’oser écrire. Et pourtant j’ai toujours adoré ça. J’ai toujours écrit un journal, des lettres, bourrées de fautes invraisemblables. Mes rédactions scolaires avaient le don d’irriter mes professeurs, car une fois lancée je n’arrivais plus à me préoccuper d’orthographe mais seulement de dire, d’exprimer ce pourquoi on me demandait d’écrire. Je fus souvent punie de mes audaces orthographiques… mais qu’importe, aujourd’hui les ordinateurs ont la gentillesse de corriger le plus gros. Je relis 10 fois, parfois je vois ce que le correcteur n’a pas vu, parfois non… c’est pourquoi d’avance, je vous demande de l’indulgence, pour ces fautes qui auraient pu rester  comme le témoignage impulsif de mon passage sur cette page…

J’espère avoir répondu par mes propos, aux attentes qu’exige un jury du livre inter. Je n’ai pas écrit ce que je lis, car en fait je n’ai pas de cheminement clair dans mes lectures, je lis ce qui viens, ce qui m’interpelle par le titre, parfois le nom d’un auteur dont on parle, parfois au hasard. Je n’ai pas d’à-priori. Alors autant rester sans, et ne pas vous influencer par un auteur adulé ou exécré d’une liste qui n’aurait rien d’exhaustif de toute façon.

Au plaisir de lire, toujours,  d’être lu, peut être, et au désir de vous lire, bientôt."

 

je la posterai tout à l'heure. on verra bien.


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marc morisset 03/04/2012 21:13


et moi non plus. J'avais peu de chances pour cette première candidature.


 Une étude sur les profils des candidats m'a éclairé sur ce qui nous motive, ce qui nous ressemble et sans doute sur ce qui permettrait de nous distinguer parmi les 4000 lettres envoyées.


je vous la conseille. Elle est en ligne . On la trouve facilement dès que l'on tape " jury du livre inter"


bonnes lectures   MM


 

Marc M 31/03/2012 22:31


je vous souhaite d'être retenue. Je serai comme vous lundi à l'écoute de France-inter à 9h10 pour savoir si je suis retenu.


Le hasard, nos compétences ou notre motivation nous donnerons peut-être l'occasion de d'échanger sur les 10 romans proposés.


MM

nadianne 02/04/2012 15:00



et non, je n'en serai pas... dommage, peut être l'année prochaine? et vous???



Qui Je Suis?

  • : Le blog de nadianne
  • Le blog de nadianne
  • : des réflexions sur mes lectures , la vie, mes recherches biographiques sur mes grand-parents...ma passion de l'Histoire contemporaine, mais aussi médiévale...lisez, vous verrez!
  • Contact

Recherche