Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 15:13

numerisation0009-copie-1.jpgj'ai écrit très récemment au centre culturel de Carmaux, près d'Albi, dans le sud ouest, là où débuta les carrières de mineurs de mon grand père Stanislas et de son frère Thadeuz. 


en quelque sorte, je jetais une bouteille à la mer, afin de recueillir quelques éléments sur eux, interroger les archivistes afin de grappiller, de creuser les maigres éléments dont je disposais: la fiche d'activité de mon grand père daté d'août 22 à sept 26. 

et le miracle s'accompli! 

j'ai reçut ce matin un ensemble de documents ainsi qu'une adresse où demander d'autres documents les concernant.


dans les documents il y a notamment la copie d'un registre qui recense les mineurs. la lettre d'accompagnement donne quelques explications.numérisation0013

il s'agit du recensement d'un convoi ferroviaire, arrivé à Carmaux le 10 août 1922, on voit figurer au n° 666 , matricule 1226; OBODA thadeuz, né le 18 juillet 1909 , "Pel du 19-8-22 au 5-5-24", la ligne en dessous n° 667 matricule 1254 ; OBODA Stanislas né le 23 avril 1908 "Pel du 19-8-22 au 12-1-24" puis plus loin 10-9-26.

le concervateur interprète "Pel" comme étant probablement le service de criblages au lavoir de Pelissier, un service "jour" à Albi, c'est à dire à la surface! Ils ont respectivement 14 et 13 ans quand ils commencent à travailler là.

numérisation0010

puis ils travaillerons "au fond" Stanislas à partir de janvier 24, il a 15 ans et demi, et Thadeuz à partir de mai 24, il a 14 ans et demi. au puit n°3 de Cagnac-les-mines

 je me demande comment on peut s'habituer à ces âges si jeunes à travailler au fond! sur une des photos de la descente au puits onnumérisation0012 voit un tout jeune homme parmis d'autre plus âgés, accroupis, avec une casquette claire sur la tête. je les imagine tous les deux, si jeune aussi, descendre ainsi, chaque matin, ils connaissent peut être ce jeune homme, car la carte est dâtée de 1925...

Stanislas quitera Carmaux en septembre 26 à l'âge de 18 ans et demi, pour aller dans d'autres mines, les houillère de la Loire aux puits Saint Louis et à Villiers, jusqu'en octobre 27.

Thadeuz, quant à lui, restera à Carmaux jusqu'au 30 juillet 30, c'est à dire jusqu'à sa majorité (21 ans) pour le moment je ne sais pas s'il parti directement à Meyreuil dans la cité minière du même nom, à quelques kilomètres de Gardanne, où il passa le restant de sa vie, ou s'il fit comme son frère, des mines itinérantes avant d'échouer à Meyreuil?


le conservateur précise qu' ils ont sans doute logés à la cité ouvrière "les Homps" de la commune de Cagnac.

les images sont toutes tirées du livre de Jean-François Kowalik: Les mineurs de fond au XXe siècle dans les houillères du bassin de Carmaux-Albi (Tarn)numérisation0008

la carte aussi.

j'ai une adresse pour en savoir plus...comme je le disais récemment, plus on creuse une mine d'infos et plus le filon s'élargie...

 ;-)

les mineurs comprendrons...





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Przybylski 12/04/2014 09:05

Bonjour
Je fais des recherches sur ma famille sur Carmaux .
Comment avez vous fait pour trouver le document avec le numéro de convoi arrivé à Carmaux.
Et la liste des noms .

merci de votre réponse.

nadianne 15/04/2014 13:56

c'est écrit dans l'article, j'ai écrit au centre culturel de la ville de carmaux et ils m'ont envoyé ces documents. ils ont un service d'archives sur les mines et les mineurs. bonne continuation dans vos recherches.

Manuel 03/04/2011 01:20



Merci pour ces précieuses informations. C'est marrant je ne connaissait pas la date de naissance de Stanislaz et c'est un 23 avril, Clara est du 24 avril et Julie du 7 janvier comme Madeleine.


Sinon je trouve que le terme "échouer à Mereuil" concernant Tadeus, est péjoratif.  Je comprends aussi ce que tu as peut-être voulu dire : qu'il manquait de choix pour survivre,
mais peut être qu'il a abouti à cet endroit pour des raisons bien valables : le climat, les paysages, l'Amour...


Bravo en tout cas pour tout ce travail de recherche. Actuellement je finis un roman que nous a offert Laurence : "Rouge dans la brume" de Gérard Mordillat. Le sujet central est un
conflit social dans des usines en 2010. C'est assez fort et je me dis que le front populaire n'est pas loin.



nadianne 04/04/2011 09:38



le roman que tu as lut n'est ce pas la suite "des vivants et des morts"? j'avais dévoré ce livre en quelques jours, il y était aussi questions de luttes sociales au XIX em siecle, très réaliste,
presque du socio-reportage.


en ce qui concerne la vie de Tadek, je suis à sec. j'ai très peus d'éléments, et j'aimerai beaucoup en savoir davantage sur lui. si tu peux me renseigner je suis preneuse! j'avais imaginé une
histoire d'amour qui l'amenait à moins s'engager politiquement que Stashek dans une première mouture...


je ne me souviens pas de Meyreuil, mais Arezki m'a décrit l'endroit comme assez sinistre. il est vrai qu'il avait accompagné Nadia pour vider la maison de Tadek en plein hiver... mais bon je
ferai un effort pour adoucir les formes


je trouve aussi rigolo que les dates de naissances de tes filles soient calquées sur celles de nos grand parents, un clin d'oeil du destin?


 


biz


 



Qui Je Suis?

  • : Le blog de nadianne
  • Le blog de nadianne
  • : des réflexions sur mes lectures , la vie, mes recherches biographiques sur mes grand-parents...ma passion de l'Histoire contemporaine, mais aussi médiévale...lisez, vous verrez!
  • Contact

Recherche