Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 17:44

les éclaircissements 60 ans après

 

j'ai trouvé dans une boite en fer du tonton Tadeck en plus des lettres de ma grand mère d'autres  lettres anciennes en polonais qu'il avait conservées toutes en provenance d'Amérique , j'ai pu en faire déjà traduire quelques unes, et déjà il se révèle des histoires que je ne soupçonnais pas:

 

mon arrière grand père Kasimirz émigra de Pologne en Amérique en 1909, quelques mois avant la naissance de mon grand oncle Tadeck , il n'avait que 21 ans. il perdit la trace de ses enfants après la mort de sa femme, bien qu'ayant une sœur encore en Pologne qui lui transmis une adresse en France, mais ils n'y étaient déjà plu.

 

peut être les a t il cru mort aussi? la guerre de 14 - 18 avait fait des morts partout en Europe, et des dommages collatéraux dans la plupart des pays dont la Pologne. vu d'Amérique cela devait être difficile de chercher 2 enfants dans le chao qui suivit ! en tout cas c'est ce que je me dit

bref Kasimir travaille dur, il est charpentier, puis mécanicien dans les usines automobiles  de Détroit. je suppose qu'il continue à demander à l'ambassade de France et de Pologne si l'on a pas de nouvelles de ses enfants.

en 1929, il retrouve la trace d'un de ses fils,  Tadeck,  je ne sais comment, mais il écrit "c'est le plus beau jour de ma vie" il cherche à les faire venir auprès de lui.  ce que je devine ici, c'est que les deux frères ne vivent plus ensemble, car la lettre dont je parle est adressée à Tadeusz seul, et que Stanislas est à cette époque mineur en Belgique, enfin...il y a un trou d'une année, l'année 29 justement, où je ne sais pas où il est. ont ils chercher à partir ensemble aux USA? pourtant rien ne se produit.

Kasimir reperd t il encore leur trace? avec la crise qui ébranle le monde peut être a t il du faire attendre ses enfants?peut être a t il perdu son travail? rien n'est dit ni écrit, mais je cherche à comprendre.

 

je sais que mon grand père, Stanislas, syndicaliste rouge, bouge beaucoup de places à cause justement de ses engagements,  alors, est il d'accord pour partir  chez les capitalistes??? et je ne connais pas non plus d'autres motivations à rester...peut être de jolies filles? c'était un bel homme après tout, avec un sourire désarmant! (c'est ma grand mère qui le disait) bon il n'a pas la réputation d'un coureur de jupon, au contraire ceux qui l'on connu l'on décrit comme quelqu'un de modeste, voire même timide. mais rien n'empêche de penser à ce genre de motivations.  Toujours est il qu'ils restent en Europe. mon grand père travaille toujours en Belgique, et je suppose que Tadeck à Meyreuil près de Marseille. en 1936 la guerre civil en Espagne va  mener le premier à s'engager dans les brigades internationales. et donc d'y combattre à partir de décembre 36 jusqu'à la "retirada" . en Avril 39 on le retrouve prisonnier à St Cyprien et ensuite à Gurs. (cf l'article ici même "devoir de mémoire")

 

c'est depuis ce camp que Stanislas  passe une annonce à la recherche de son Père dans un journal polonais    Głos Ludowy  "la voix du peuple" paraissant  à Détroit , Michigan au USA . C'est un ami de Kasimirz qui lui répond , ils sont voisin, il va lui transmettre le message, mais donne son adresse à lui prétextant que Kasimir n'étant jamais chez lui ne pourrait recevoir ses courriers. il y a trois points de suspension lourds de non dit à la fin de cette lettre...a t il sombré dans l'alcool? est il trop occupé ailleurs? entretient il de mauvaises relations???? on peut tout imaginer. et le jugement de cet homme qui répond est il justifié???

 

 on perds encore une fois la trace du  père là. pourquoi?  il y a pourtant une adresse à Detroit. et si la lettre est dans les affaires de Tadeck c'est donc bien que Stanislas l'a reçue et emmenée avec lui. car je sais qu'il s'évade de Gurs,  et qu'il va passer chez son frère à Marseille (peut être y laisse t il la lettre?)

Stanislas  rejoint Paris l'année 40  pour  retrouver Madeleine se marier avec elle et avoir un enfant (ma mère) ;il va entrer dans la résistance en mars 41,  et il est fusillé 1 an 1/2 après, le 21 septembre 42 .

Le grand père kasimir  est il au courant?

 ce dernier  se rendra en France au cimetière de Thiais pleurer la mort de son fils après la guerre peut être en 1955, quand à 67 ans, il rencontre pour la première fois son dernier fils Tadeuzs alors âgé de 46 ans. (un article est même paru dans le journal pour relater cette rencontre).

 

il cherche encore à faire venir ce dernier en Amérique mais le tonton refuse, sa vie est ici désormais.

 

tadeck  recevra de l'argent de son père et correspondra avec lui en polonais jusqu'en 75. date de la mort  de KASIMRZ  il me semble.

 

je suis entrain de faire traduire cette correspondance . et je dois dire que ce que l'on m'avait dit de lui ne correspond pas à ce que je lis. on m'avait parlé d'un homme distant venu pleurer sur la tombe de son fils qu'il avait abandonné...(les dires de ma grand mère) mais je lis tout autre chose. et je suis quelque peu rassurer de voir que cet homme essaya de les aider à venir et que le monde et ses aléa en décida autrement pour lui.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Elisabeth de Hautségur 11/10/2009 14:19


Ton arrière grand-père semble bien plus sympathique que ce que l'on t'avait dit. Je me demande si tu ne peux pas trouver d'autres informations par la communauté polonaise émigrée aux USA. Plonger
dans tes racines pourrait te conduire à lire la littérature polonaise. Mon oncle et parrain avait des amis polonais : il était passionnée par la littérature polonaise et par la littérature russe.
L'âme slave me fait penser à l'âme orientale : il y a des points communs. Si tu lis le journal d'Isabelle Eberhardt, russe, ayant vécu dans le Sahara, tu verras ses allusions à l'âme slave et son
adaptation au monde des nomades, à L'Islam où elle fut initiée au soufisme.
J'ai tenté de rentrer dans une communauté d'écrivains d'overblog et n'ai pas eu de réponse. Je crois que ce n'est pas celle dont tu m'avais parlé. A bientôt. Je t'embrasse. Elisabeth.


Marinello ou Mellorian 10/10/2009 11:46


Bonjour,
passionnant d'avoir des héros parmi sa famille,
je te lirai chaque fois que dans aujourd'hui.com tu me conseilles de te lire. De même tu peux me lire sur over-blog.
Bisous bisous ! Elisabeth de Caen !


Qui Je Suis?

  • : Le blog de nadianne
  • Le blog de nadianne
  • : des réflexions sur mes lectures , la vie, mes recherches biographiques sur mes grand-parents...ma passion de l'Histoire contemporaine, mais aussi médiévale...lisez, vous verrez!
  • Contact

Recherche