Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 15:23

 

 

 

 

 



 

GURS ,

un camp de rétention construit en 24 jours pour enfermer (déjà !) les étrangers « indésirables » venus se réfugier en France.

En aout 36, l’Allemagne nazie ainsi que l’Italie fasciste, intervenaient toutes deux activement en Espagne pour soutenir le putsch de franco contre la république Espagnole, malgré les accords de non intervention.  La passivité des autres pays démocratique contre cette agression révoltait les antifascistes du monde entier, et le 1er octobre 36, un premier bataillon de

 

volontaire formait les première Brigades Internationales. Dont mon grand père Stanislas, dont j’ai déjà parlé ici. Il fit parti de la Brigade Dombrowski, constitué pour un grande part de polonais, de tchèques et de hongrois.

 

Après la défaite de la république espagnole face à une coalition fasciste, une vague continue de réfugiés espagnoles passait la frontière, ainsi que les brigadistes démobilisés, mais la France restée non interventionniste pendant la guerre , se préoccupa de cet afflux de « rouges » arrivant en nombre sur son territoire et mis en place des « camps » de rétentions, pour tous ces gens.

Il y en eut plusieurs dans le sud de la France. Celui qui m’intéresse est le camp de Gurs dans le Béarn.

 

J’avais entendu dans mon enfance parlé de ce camps sans bien en comprendre le sens, je savais que mon grand père y avait séjourné, qu’il s’en était évadé…peu de choses,

 

je connais une photographie de lui, ou il allume une cigarette et derrière lui on voit très nettement des barbelés…

 

et j’ai un petit journal ronéotypé de poésies je crois , car c’est écrit en polonais, daté de 1939 dont la couverture  est « za drutami kolczastymi, Gurs , oboz koncentracyjny. » et c’est suivi de 30 pages de récits ou de poésies en polonais. Un document surement très précieux du point de vu historique.

 

J’ai aussi en ma possession son agenda de poche de 1939, où je reconnais son écriture sur des adresses qu’il a inscrites en dernières pages, des adresses en Belgique, à Paris, en Espagne, à Toronto au canada, en Pologne…qui sont ces gens ? Surement des compagnons d’armes, des prisonniers comme lui.

 

J’ai acheté récemment un petit livre sur Gurs : Claude LAHARIE GURS : 1939-1945, un camp d’internement en Béarn. Ed Atlantica. je l'ai lu ce week end;

 

Et j’ai découvert l’ampleur du camp et son horreur, les conditions de vie y était affreuses, une gadoue marécageuse dès qu’il pleuvait et surtout un camp immense ! (voir la photo ci dessus)

 

 

 

J’ai appris que les prisonniers étaient regroupés en îlots en fonctions de leurs statuts et de leurs nationalités, et donc que les brigadistes étaient dans les îlots G H I et J

 

Je me suis mieux représenté les conditions de vie,  et les difficultés…

 

et dans l' agenda de mon grand père que je comprend mieux maintenant  à la lumière de ce que j'ai lu, figures quelques notes prises à des dates qui ne semblent pas être prises au hasard, le dimanche 9 avril 1939 est écrit «brat byt u muig w obozie St Cyprien »  puis  le 21 avril, « wyjechalismy  z obozu St Cyprien » ce que je crois comprendre comme étant une première étape dans son parcours de prisonnier  à Saint cyprien, car il existait un camps de rétention sur les plages de Saint Cyprien, sur l’agenda , à la date suivante , le samedi 22avril 39 est écrit « przybylido obozu Gurs » obozu doit être le mot pour camp.

Peut être mon amie  Eva pourra-t-elle m’aider  dans la traduction?

 

J’apprends, et chaque élément nouveau reconstruit le puzzle d’une vie, celle de mon grand père.

J’en suis ravie et émue tout à la fois.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Doudoune 15/10/2008 10:11

Toujours pas de nouvelles de toi! J'espère que tu vas bien! Bisous et si tu peux fais un petit signe! Merci! xxx

Doudoune 12/10/2008 11:41

Un petit coucou pour prendre de tes nouvelles et te souhaiter un bon dimanche! Bisous xxx :0026:

Doudoune 10/10/2008 11:14

Bon vendredi Nadianne,
j'espère que tu te portes bien! Je passe te souhaiter une belle journée! Bisous et au plaisir de te lire! xxx :0123:

elisabeth 07/10/2008 21:44

Tu me bouleverses par ce que tu as découvert. Ton livre s'écrira tout seul, après de telles recherches.
J'ai trouvé ta newsletter. Elisabeth.

Doudoune 07/10/2008 11:45

Bon mardi Nadianne,
je suis émue moi aussi en te lisant car ayant vu souvent des reportages sur des camps et ayant vu des images en te lisant on a l'impression d'en faire partie! Se sont malheuresement pour plusieurs de très mauvais souvenirs qui font partis du passé. La plupart des personnes ayant vécu ces camps ne sont plus là mais combien ont été grandes leurs blessures intérieures! La vie...
Merci de toucher nos consciences! Bisous et à plus xxx

Qui Je Suis?

  • : Le blog de nadianne
  • Le blog de nadianne
  • : des réflexions sur mes lectures , la vie, mes recherches biographiques sur mes grand-parents...ma passion de l'Histoire contemporaine, mais aussi médiévale...lisez, vous verrez!
  • Contact

Recherche