Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 17:48

La naissance de Lydia

vendredi 19 septembre 2008 à 11:11

ma petite princesse : bébé N°2

 

ma  princesse Lydia à 8mois

il m'a fallu attendre 4 ans pour donner une petite sœur à mon Youva, j'étais en fait étudiante quand le grand est né, et j'ai compris ma douleur...étudier avec un bébé est une gageur! gerer la percée des dents avec les partiels... l'écriture d'un mémoire avec la découverte des placards de cuisine...et puis je me sentais aussi perdue, seule, mon zom travaillait beaucoup du coup il ne prenait pas beaucoup le relais, ma mère habitait à 700 km , la crèche parentale était mon seul relais pour étudier et parfois aussi je l'avoue...pour souffler. ce petit avait déjà un caractère bien trempé, et je me débattais toute seule avec les principes d'éducation et la réalité bien différente.

puis nous avons aussi déménagé dans une grande maison froide (mal chauffée mal isolée) mais à la campagne, à l'époque j'étais bien plus timorée quant au bricolage...je me sentais godiche avec une perceuse ou un pinceau...j'ai malgré tout réussit à poser à peu près droit du papier peint blanc gaufré dans le couloir , j'étais fière de moi, et mon fripon c'est empressé une semaine plus tard de le décorer au feutre vert pomme tout du long....grrrr

bref, environ Trois ans après, je vais voir une gynéco pour qu'elle me retire mon stérilet dans le projet d'avoir un autre enfant... elle n'a rien trouvé de mieux que de me faire une remarque sur mon "surpoids" (ben oui ça date pas d'hier...) en me disant tout de go:"avant d'envisager une deuxième grossesse vous feriez mieux de commencer par perdre du poids!" _ j'étais tellement choquée que je suis restée muette, mais aujourd'hui je lui répondrais "mais je t'...ma cocotte, c'est ma vie pas la tienne!"

j'ai toujours eu des analyse de sang et d'urine de fillette en forme! je ne craint plus rien ni personne! na!

bref je dois avoir des gènes de lapine car aussitôt dit aussi tôt mis en route! je n'ai pas attendu d'avoir un cycle complet avant de ressentir en moi une mini contraction dans le bas ventre qui m'a fait comprendre que le nouveau petit étais en route. mon zom était tout content! mais il était débordé de travail, j'ai bien essayé de lui dire que j'aurais du mal toute seule avec deux petits, mais je crois que pour lui il ne voyait pas ou était le soucis puisque le grand était super! pourquoi ça changerait!

donc je mène une grossesse super avec un gynéco de l'hôpital que je déconseille à toutes les femmes éprise de relations humaines...je n'étais qu'un ventre que l'on mesure pèse inspecte...! et quand je posais des questions il avait l'air agacé que j'ose interrompre son travail. un enfoiré quoi!

moi j'avais envie d'avoir une fille, le petit gars je l'avais déjà! et à la deuxième écho, la gynéco (une femme génial celle là) me dit "je ne mettrai pas ma main à coupé mais on dirait une fille" moi ravie, elle complète en qu'"on en saura plus à la prochaine écho" ok alors!

la dernière écho donc...et la chipie c'est enroulée dans son cordon ombilical impossible de voir quoi que ce soit...on a plus qu'a attendre alors pour savoir...les échographies prévoyait l'accouchement fin juillet début août, donc je me suis refait le scénario de ma mère en me disant que le premier tarde un peu, le suivant le chemin est tout tracé...entre temps les même neveux et nièces venus d'Algérie sont de nouveau à la maison, ils sont mignons, mais c'est quand même pas mal de boulot en plus! et ma mère qui fait ses valises pour partir à l'autre bout du monde (la nouvelle Calédonie) elle nous rejoint à la maison mi juillet , mais pas très disponible, elle court partout pour préparer son déménagement , elle va y travailler 3 ans, alors ya plein de formalités qui l'occupent, et je la sent impatiente que j'accouche, moi je voudrait bien...mais c'est pas moi qui décide hein? en plus elle a du mal à supporter mon zom...je n'ai pas vraiment compris pourquoi, moi je suis fatiguée je vais lentement et je ne m'acharne pas vraiment sur le ménage ...ce qui agace ma mère d'ailleurs...ah lala les conflits mère fille!

le choix du prénom pose problème à nos nièces algériennes...nous avions choisi mon zom et moi le prénom TAOS (prénoms berbère d'une grande poétesse kabyle) j'adore ce prénom, mais pour les filles, c'est un prénom de vieille, comme si j'avais choisie Yvette (je n'ai rien contre les Yvette ) mais bon dans leur tête c'est une injure de donner un prénom de vieille à une petite fille, donc le concours est lancé à la maison...finalement on cèdera pour LYDIA, qui sonne tout doux.

le mois d'août débute, tout les jours on m'interroge sur l'avancement des travaux dans ma matrice, mais ma fille s'y sent trop bien...la sage femme me fait venir tous les deux jours pour contrôle car la date de terme est dépassé, de quelques jours..,un matin je suis réveillée par des contractions légères qui se régularisent à toutes les dix minutes...comme il y a eu plusieurs fausses alerte du genre je surveille mais ne dit rien, j'ai pas envie des effusions théâtrales de ma mère. mais ça ne s'arrête pas, ça se régularise bien même et ça prend un peu plus d'intensité...ma mère qui n'est pas aveugle me voit consulté l'horloge murale avec régularité et son sourire (qui était magnifique) s'agrandie, elle rameute toute la maisonnée pour annoncer qu'il est peut être temps de m'emmener à l'hôpital...mon zom est un peu plus calme que pour le premier, charge ma valise et nous voilà en route pour Beauvais. (25km) là bas une charmante sage femme pose le monitoring et gentiment me dit "que ça?" ben c'est vrai elles ne sont pas renversantes mes contractions, je prend mon temps que voulez vous! alors elle nous invite à aller manger tranquillement et à revenir plus tard dans l'après midi.

on va donc au restau tout les deux et demi...il n'existe plus malheureusement ce restau, mais c'était très sympa, et la patronne était au petits soins avec moi quand elle a su que c'était pour aujourd'hui....au fur et a mesure du repas je n'arrivais plus a manger qu'entre les contractions...je ne me souviens plus du menu, mais ça n'avait pas grande importance, on était tous les deux en amoureux, heureux et c'est ça qui comptait.

de retour à l'hôpital les graphiques montrait enfin quelques chose d'acceptable dans le vocable contractions...on m'a installé dans une chambre de repos, et naturellement je me suis mise en position yoga avec la même technique de respiration et de leitmotiv dans la tête "souffler pour mieux durer" la sage femme (elle portait le même prénom que moi) c'est étonnée de ma technique, on a papoté un moment (apparemment j'était la seule maman du service. mon col se dilatait avec lenteur...encore une fois...bon ben je commence à me dire j'ai louper le gène de l'accouchement express de ma mère...tant pis. on m'a proposé un bain relaxant...divin! et en effet sa relaxe et ça permet de moins résister à la dilatation du col, car après c'est aller assez vite, la sage femme m'a proposer non pas une péridurale, mais une piqûre de morphiniques qui permet de soulager les dernières douleurs sans anesthésie, je dois dire que c'est extra! on flotte un peu sur un petit nuage, on sent la force de la contraction mais c'est pas très douloureux sauf le passage du bassin...mais ça ne dure pas longtemps.

c'est la sage femme qui a percé la poche des eaux et j'ai eu l'impression qu'une cascade chaude sortait de moi, j'était très zen, décontractée, par contre mon zom qui avait été un peu secoué par le premier accouchement ne désirait pas être là...moi j'étais un peu déçut mais bon je respecte son choix. il a fumé 2 paquets de cigarette en l'espace d'1 heure, dans l'impossibilité de s'asseoir plus de 5 secondes...un lion en cage...

il est 19H55,quand la tête de ma puce est sortie la sage femme a eu une drôle de tête et m'a dit d'arrête de pousser; j'ai eu peur , mais c'est que ma chipie avait déjà un penchant de coquetterie, elle c'était fait une magnifique écharpe avec son cordon...et elle ne pouvait plus ni avancer ni reculer d'ailleurs, obligé donc de couper le cordon comme ça, sans cérémonies. et vite vite l'a sortir et l'emmener pour voir si tout va bien sans me l'a poser sur le ventre...moi je crie" mais...dites moi au moins si c'est une fille ou un garçon!" la sage femme me crie "une fille" en l'emmenant à coté...on me la rendra quelques minutes plus tard (biens longues ces minutes là car vu la précipitation des docs je me suis dit ya quelques choses qui tourne pas rond...) mais j'étais quand même un peu dans le coltard...alors j'ai réalisé tout ça après, quand l'effet planant est tombé.

elle est dans une couveuse, je n'ai qu'une envie c'est de la prendre tout contre moi, mais on me dit que sa température est un peu basse, donc je suis en admiration derrière la glace elle a des cheveux étonnamment long (elle a fait une semaine de rab la fripouille!) et des ongles de princesse au bout de doigts tout en longueur! je suis ravie et son père aussi, qui tourne autour de la boite avec un sourire béat . nous sommes les parents gagas déjà d'une magnifique petite LYDIA.le lendemain c'est le 15 août, il fait gris en Picardie, mais je suis dans une chambre individuelle sans aucun passe droit, la maternité de l'hôpital de Beauvais n'a que des chambres individuelles! la petite troupe familial est réunis et mon fiston est tout content de manger le plateau repas  de l'hôpital...(bien meilleurs que les petits plat de sa mère!!!! c'est bien la peine que je me décarcasse!)

et de deux! demain dernier épisode le petit dernier . 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Je Suis?

  • : Le blog de nadianne
  • Le blog de nadianne
  • : des réflexions sur mes lectures , la vie, mes recherches biographiques sur mes grand-parents...ma passion de l'Histoire contemporaine, mais aussi médiévale...lisez, vous verrez!
  • Contact

Recherche